Programmes

4e Edition Ecole de Météorologie (IMAO 2019)

Dans le cadre de ce programme, plusieurs instruments furent déployés sur toute l’étendue du Globe. Notamment en Afrique, des magnétomètres, des récepteurs GPS, des détecteurs de particules etc. ont été installés pour collecter des données sur les phénomènes ionosphériques, magnétosphériques et héliosphèriques de 2007 à 2009. Pour poursuivre le programme d’IHY 2007, l’initiative internationale ISWI (International SpaceWeather Initiative, www.iswi-secretariat.org ) a été mise en place pour promouvoir l’étude et le développement de la Météorologie de l’Espace.Toujours sous la bannière des Nations Unies, un nouveau programme dénommé UNISPACE +50, allant de 2018 à 2030 a été lancé pendant le workshop UN/USA/ ISWI en Juillet 2017. UNISPACE +50 va poursuivre les actions de recherche entamées par IHY 2007, et faire évoluer les connaissances acquises vers leur opérationnalisation.

IMAO 2019 permettra de comprendre les processus physiques solaires et leurs actions sur l’environnement terrestre proche : magnétosphère, ionosphère et atmosphère ;
Les points suivant seront détaillés :
  • Récentes découvertes sur le soleil ;
  • Impact du Soleil sur l’environnement terrestre ionisé ;
  • Influence du soleil sur l’atmosphère terrestre ;
  • Utilisation d’instruments et des mesures utiles telles que les données GNSS (GPS, GLONASS, GALILEO, etc…) pour la navigation, la météorologie de l’espace, le climat ou encore les mesures de champ magnétique pour l’étude des GIC.
Les disciplines enseignées sont focalisées sur les milieux et phénomènes physiques impliqués dans les relations Soleil-Terre, à savoir :
  • Le Soleil ;
  • L’espace interplanétaire ;
  • La magnétosphère terrestre ;
  • L’ionosphère terrestre ;
  • Le Géomagnétisme.
  • Impact des perturbations solaires sur les infrastructures technologiques ;
  • Utilisation des données GNSS (Global Navigation Satellite System), pour l’étude et la prévision en Météorologie de l’Espace.
Pour atteindre les objectifs de l'IMAO, les cours ont compris:
  • Une partie scientifique pour la compréhension des mesures, des informations qui peuvent être extraites des données et des exemples d’applications en Météorologie de l’Espace.
  • Des travaux pratiques via les connexions internet informatiques pour l’utilisation directe des bases de données comme SOLAR MONITOR, OMNIWEB, INTERMAGNET, World data center Kyoto, et des modèles existantes comme CM4, IRI, IGRF, TIE-GCM, etc…